Ecogidsrotterdam

Epargne retraite 2022 : connaissez-vous le PER ?

Souhaitez-vous économiser de l’argent pour votre vieillesse ? Songez dès maintenant à souscrire au Plan d’épargne retraite qui est un excellent produit dédié à cet effet. Attention : votre épargne est verrouillée jusqu’à cette échéance et seulement quelques conditions de sortie très spécifiques autorisent la sortie anticipée en capital, dont l’achat de votre résidence principale. Si vous ne connaissez pas encore ce plan, cet article est fait pour vous.

 

Un contrat à 3 volets

Le PER contient 3 volets : le PER individuel ou PERIN, le PER d’entreprise collectif ou PERCOL et le PER d’entreprise obligatoire ou PERCAT. Ce qui veut dire qu’il peut accueillir différents types de versements, qu’ils soient individuels ou émanant de l’employeur, cela grâce à cette organisation par compartiment comme énoncé ci-dessus.

 

Le PER individuel

Tout individu peut verser ses propres cotisations au sein du PERIN, selon son propre rythme, par des versements volontaires : libres ou programmés. Ce PER s’adresse aussi aux travailleurs indépendants. Ainsi, les encours des anciens contrats PERP et Madelin pourront être redirigés vers le PERIN. À noter d’ailleurs que ceux-ci ne sont plus proposés à la souscription depuis le 1er octobre 2020.

Le souscripteur peut opter pour un PER compte-titres ou un PER assurance. Ce sont les supports qui différencient ces deux types de PER : pas de fonds en euros pour le PER compte titre (ou PER bancaire), mais uniquement des supports obligataires et monétaires. Le PER assurance en revanche propose à la fois des fonds en euros et des unités de compte.

 

Le PER collectif

Ce sont les salariés d’une entreprise qui souscrivent au PER collectif ; ce dernier est alimenté par son employeur par le biais des intéressements, participations et abondements, de même que des comptes épargne-temps (CET), ou encore des sommes relatives aux jours de repos non pris. Il s’agit d’un contrat succédant à l’ancien PERCO, qui disparait aussi du marché depuis le 1er octobre 2020. Le salarié doit avoir enregistré au moins une période d’ancienneté de 3 ans au sein de l’entreprise afin de pouvoir bénéficier de ces versements. Il est aussi libre de réaliser des versements volontaires au sein de son PERCOL. Autre avantage du PER collectif : c’est l’employeur qui supportera les frais de gestion du plan.

 

Le PER catégoriel

En ce qui concerne le PERCAT, il est le plus souvent destiné à une certaine catégorie de salariés : ces derniers sont sélectionnés à la discrétion de l’employeur. Le chef d’entreprise peut aussi y souscrire. Ainsi, ce contrat est le successeur de l’ancien Article 83. Les salariés sélectionnés pour bénéficier du plan doivent alors prévoir des versements obligatoires, auxquelles peuvent s’ajouter des versements volontaires, de même que les participations, intéressements et CET provenant de l’entreprise, éventuellement. À cela s’ajoutent les versements obligatoires de l’entreprise elle-même.

 

Les PERIN et PERCOL plus souples que le PERCAT

En termes de sortie en capital, les PER les plus avantageux sont le PERIN et le PERCOL : ils autorisent le déblocage anticipé en cas d’achat de la résidence principale. En revanche, le PERCAT ne permet ce déblocage que si l’épargnant répond aux 5 critères communs aux 3 plans et qui sont exceptionnels : décès du conjoint ou du partenaire PACS, surendettement, invalidité, fin de la perception des allocations chômage, cessation d’une activité non salariale due à une liquidation judiciaire.

Par ailleurs, le PERCAT aboutit uniquement sur une sortie en rentes, tandis que PERIN et PERCOL proposent le choix entre capital et rente au moment du dénouement du contrat. La fiscalité est également plus attractive pour ces 2 PER. Enfin, le transfert des encours est possible depuis ces derniers, mais pas depuis le PERCAT.

Un désir d'expression, réagissez sur cette information.

Blog

  1. 22 Mai 2022Quel montant investir dans un crowdfunding immobilier ?2054
  2. 15 Déc. 2021Hoe de haven van Toulon bezoeken?1738